Éthique, pouvoir et société du savoir: les enjeux d’une interaction en devenir, par Hassan Ghaziri

Hassan_GhaziriGhaziri, Hassan est chercheur en  intelligence artificielle, président de l’Association Suisse pour le Dialogue Euro-Arabo-Musulman (ASDEAM). Spécialiste des systèmes d’information et de connaissances, il a été notamment professeur à l’Université Américaine de Beyrouth et professeur invité   à  l’Université de Kyoto, l’INSEAD (Fontainebleau) et l’EPFL. Il dirige actuellement  le  Beirut Research and Innovation Center (BRIC), un centre de recherche/action pluridisciplinaire, monté en partenariat avec plusieurs universités et institutions internationales. Engagé au travers  l’ASDEAM, dans des initiatives de résolution de conflit au Liban et au Moyen Orient, il a développé plusieurs actions en partenariat avec le Département fédéral des Affaires Étrangères (DFAE) notamment sur la question du gaz découvert au sud de la Méditerranée et sur le dialogue inter-libanais. Il promeut en parallèle, des activités de recherche visant à une réforme de la pensée en Islam dont notamment l’atelier et carnet de recherche Iqbal (http://iqbal.hypotheses.org).  Il est notamment co-auteur de Knowledge Management (Pearson Education Inc., Prentice Hall (2004).

Éthique, pouvoir et société du savoir: les enjeux d’une interaction en devenir

Intervention du 6 juin 2013 à l’institut des hautes études internationales et du développement de Genève
dans le cadre du colloque Religion et Etat. Logiques de la sécularisation et de la citoyenneté en islam.


Vous aimerez aussi...