Coran, histoire au pluriel d’un livre unique, avec François Déroche

Radio Télévision Romande, Espace 2, émission A vue d’esprit, 9-13 novembre 2015.
Une série de Jacques Mouriquand

Coran_fragmentsLes manuscrits les plus anciens du Coran font apparaître un ensemble de textes qui donnent une perspective autre que celle d’un Coran unique et immuable. »A vue d’esprit » parcourt l’histoire de la rédaction et de la transmission du Coran en compagnie de François Déroche, Professeur au Collège de France, et qui travaille sur ces manuscrits anciens.

Recueil des révélations reçues par Mohammed au VIIe siècle, le Coran représente un des fondements de l’islam. Du point de vue de la foi musulmane, il est la parole de Dieu, un texte sacré incréé, transmis en lange arabe claire, pure. Or, les manuscrits des premiers siècles de la tradition musulmane révèlent des différences de forme et de fond. Si elles ne sont pas d’ordre à tout remettre en cause, elles éclairent par contre la manière dont s’est formé puis fixé le texte fondateur de l’islam.

François Déroche est paléographe, spécialiste des manuscrits arabes et de l’histoire du texte coranique, titulaire de la chaire « Histoire du Coran, texte et transmissions » au Collège de France. Aimant se présenter comme historien, il travaille les manuscrits les plus anciens. Avec respect. Car s’atteler à l’histoire de la transmission du Coran implique de questionner, voire bousculer l’histoire intellectuelle de l’islam. Pour ses recherches, François Déroche a notamment pu profiter de la Bibliothèque nationale de France, qui contient en dehors du monde musulman la plus importante collection au monde de manuscrits et de fragments du Coran des premiers siècles de l’islam. Savant reconnu en la matière, il a pour tâche de remettre en jeu ses interprétations à la découverte de tout nouveau manuscrit, pour proposer une lecture pertinente de l’histoire de ce livre unique.

Des manuscrits pour penser l’historicité du texte

Les recherches sur l’élaboration du texte coranique se fondent sur des manuscrits « retrouvés » tour à tour à Saana au Yémen, à Damas en Syrie, à Fustat en Égypte et Kairouan en Tunisie. Des exemplaires dont le premier témoignage est que la mise par écrit fait autorité. Professeur au Collège de France, François Déroche l’éclaire au micro de Jacques Mouriquand.

Le Coran, l’histoire au pluriel d’un livre unique (1/5)

Le Coran, l’histoire au pluriel d’un livre unique (2/5)

Le Coran, l’histoire au pluriel d’un livre unique (3/5)

Le Coran, l’histoire au pluriel d’un livre unique (4/5)

Le Coran, l’histoire au pluriel d’un livre unique (5/5)


Vous aimerez aussi...