« Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne », par Jacques Derrida

Jacques Derrida, Le Monolinguisme de l’autre ou la prothèse d’origine, Paris, Galilée, 1996.

 

[Copie de travail RB]


Vous aimerez aussi...