L’islam et les principes du gouvernement, par Ali Abderrazik

Ali Abderrazik, L’islam et les principes du gouvernement, extraits parus dans Messages d’Orient, Cahier musulman et arabe, 1926.
Traduction par Fouad Yéghen et la Rédaction des Messages d’Orient

Dès que cet ouvrage fut mis en circulation, ouvrage qui peut s’apparenter, dans l’histoire de la Chrétienté, aux écrits de Luther, les ulémas d’Egypte se soulevèrent par masses, protestèrent contre ces pages séditieuses et révolutionnaires, envoyèrent des délégations auprès de S.M. le Roi d’Egypte et exigèrent que tous les exemplaires en fussent brûlés. Le Rectorat d’Al-Azhar défera le jeune réformateur devant un conseil de discipline (Tribunal d’Inquisition !) et rendit la sentence suivante d’après laquelle le Cheikh était « excommunié », et perdait en même temps son poste de cadi de la Mehkémeh Charei:

« Nous, Recteur d’Al-Azhar et membres de l’Aréopage des Ulémas, décidons à l’unanimité la radiation du Cheikh Aly A.bdel Razek, uléma et juge à la Mehkémeh de la ville de Mansourah, du sein de cet aréopage ».

En dépit de cette sentence el ses réperwssions sur la politique du pays, les idées soutenues par le Cheikh Aly Abdel Razek cheminent, gagnent lentement toute une élite qui était déjà préparée à les accepter et entraîneront irrésistiblement un jour la grande masse. Par sa révolte et son ferment de haute spiritualité, ce livre apporte des forces réactives, des coups de barre brusques, une lucidité dure et violente, une argunentation à mailles serrées et nettes qui auront leur poids dans la prochaine élaboration de la conscience orientale.

Rédaction des Messages d’Orient, 1926.


Vous aimerez aussi...