Le Langage des oiseaux, par Farid-ud Din Attar

Farid-ud Din Attar, Le Langage des oiseaux. Poème de philosophie religieuse, traduit du persan et annoté par Garcin de Tassy, Paris, Imprimerie impériale, 1863.

Tous les oiseaux, connus et inconnus, se réunirent un jour pour constater qu’il leur manquait un roi. Exhortés par la huppe – messagère d’amour dans le Coran -, ils décidèrent de partir à la recherche de l’oiseau-roi Simorg, symbole de Dieu dans Ia tradition mystique persane. Après un voyage plein de dangers, et après avoir parcouru les vallées du désir, de la connaissance, de l’amour, de l’unité, de l’extase…, les trente survivants connurent l’ultime révélation : le Simorg était leur propre essence, jusqu’alors enfouie au plus profond d’eux-mêmes. Ce célèbre récit initiatique, entrecoupé de contes et d’anecdotes, demeure à jamais l’un des joyaux de la spiritualité musulmane. De son auteur, Attar, poète et mystique persan, auteur du Livre divin (Spiritualités vivantes), le grand Rûmî disait :  » Il fut l’âme du soufisme, je ne fais que suivre sa trace. « 


Vous aimerez aussi...