Ibn ‘Arabi, La sagesse des prophètes

Ibn ‘Arabi, La sagesse des prophètes, Fuçus al-hikam, traduction et notes par Titus Burckhardt, Paris, Albin Michel, 2013.

Également appelée Les chatons des sagesses (car les « formes » spirituelles des différents prophètes sertissent la sagesse divine, comme le chaton sertit la pierre précieuse), cette oeuvre a marqué l’histoire du soufisme et de l’islam profond. Chaque chapitre est dédié à un des prophètes mentionnés dans le Coran, en commençant par Adam – considéré en islam comme prophète – jusqu’à Mahomet qui « scelle » la prophétie universelle. La chaîne coranique des prophètes comprend aussi le Christ et certains prophètes des anciens peuples d’Arabie, comme Salîh et Hûd, que les écritures judéo-chrétiennes ne connaissent pas. La base et le point de départ de chaque chapitre est un passage de l’écriture, le plus souvent une parole que le Coran prête à l’un des prophètes. La sagesse des prophètes constitue le testament spirituel de celui que tous les soufis nomment le « vivificateur de la religion ».

 


Vous aimerez aussi...