La pensée arabe, par Mohammed Arkoun

Mohammed Arkoun, La pensée arabe, Paris, PUF, 2014.

Ce projet ne vise pas seulement à révéler les impensés accumulés dans la pensée dite occidentale à l’égard notamment de ce qu’il a construit sous les noms d’“Islam” et de “monde arabe” ; il s’agit aussi de mesurer les dérives idéologiques inavouées [à l’égard] de cet Islam devenu indéchiffrable à force d’être manipulé tant par les musulmans que par ses interprètes occidentaux. Tout reste à repenser, à réécrire, à revisiter sur l’islam comme religion, […] tradition de pensée, déploiements interculturels dans le monde [ou] force de soulèvement historique des masses populaires partout abandonnées aux pratiques de “la pensée sauvage”. »
Présenter l’histoire de la pensée d’expression arabe depuis l’émergence du fait coranique jusqu’à nos jours, tel est l’objet de cet ouvrage. Alors que l’on oppose de plus en plus fréquemment l’« Occident » à l’« Islam », il situe, dans un cadre historico-critique, la place de la pensée arabe dans une histoire générale de la pensée et des cultures méditerranéennes, par-delà toutes les grandes ruptures historiques entre les deux rives de la Méditerranée.

Mohammed Arkoun (1928-2010), professeur à l’université Paris III-Sorbonne, grand spécialiste de l’histoire de la pensée islamique, est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages dans lesquels il concilie pensées arabe et occidentale, laïcité et islam, philosophie et histoire.

 


Vous aimerez aussi...