Le religieux, catégorie de l’ethnographie occidentale, par Mondher Kilani

Mondher KilaniMondher Kilani est anthropologue, professeur et directeur du laboratoire d’anthropologie culturelle et sociale de l’université de Lausanne. On lui doit plusieurs études sur l’histoire et l’épistémologie de l’anthropologie culturelle et sociale et des recherches plus pointues sur les questions de la violence, du sacrifice, de la sécularité, de la religion ou encore du multiculturalisme et du patrimoine.  Il a effectué des recherches sur le terrain en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans les Alpes suisses, dans les oasis du Sud tunisien, parmi les populations hausas et peules du Niger, et plus récemment en Malaisie (à Penang et Malacca). Il est notamment l’auteur de : Anthropologie. Du local au global (Paris, Armand Colin, 2012) ; Guerre et sacrifice. La violence extrême (Paris, Presses Universitaires de France, 2006) ; L’universalisme américain et les banlieues de l’humanité (Lausanne, Payot, 2002) ; L’Invention de l’autre. Essais sur le discours anthropologique (Lausanne, Payot, 2000).

 

Le religieux en tant que catégorie de l’ethnographie occidentale

Intervention du 7 juin 2013 à l’institut des hautes études internationales et du développement de Genève
dans le cadre du colloque Religion et Etat. Logiques de la sécularisation et de la citoyenneté en islam.


Vous aimerez aussi...