Du «féminin élevé» au «surpouvoir masculin». Entretien avec Houria Abdelouahed

Houria AbdelouahedHouria Abdelouahed est psychanalyste et traductrice, maître de conférences à l’université Paris Denis Diderot. Elle est l’auteur de Figures du féminin en islam (PUF, 2012), La langue et le miroir (éditions Dâr Bidâyât, Syrie, 2006), La visualité du langage (L’Harmattan, 1998) et coauteure de Le regard d’Orphée (Fayard, 2009), Le Dîwân de la poésie arabe classique (Gallimard, 2008), et de Cliniques méditerranéennes, N° 85, 2012 : La pensée magique (Erès, 2012). Elle a traduit en français trois ouvrages du poète Adonis; Le Livre – Al Kitab (Seuil, 2007), Le Livre 2, Al Kitab 2 (Seuil, 2009), Histoire qui se déchire sur le corps d’une femme: Poème à plusieurs voix (Mercure de France, 2008).

 Houria Abedlouahed  est la fille de Omar Abdelkader Abdelouahed Senoussi, disparu politique au Maroc.

 

 


Vous aimerez aussi...