Mécanismes de la construction étatique à base ethno-confessionnaliste, par Jean-François Bayart

Jean-François Bayart est politiste, spécialisé dans la sociologie historique et la politique comparée. Professeur à l’Institut des Relations internationales et du Développement, Genève, et à l’École de Gouvernance de Rabat, il est l’auteur de L’Etat en Afrique. La politique du ventre (Fayard, 1989, 2006), L’Illusion identitaire (Fayard, 1996), Le Gouvernement du monde. Une critique politique de la globalisation (Fayard, 2004), L’Islam républicain. Ankara, Téhéran, Dakar (Albin Michel, 2010), Les Etudes postcoloniales, un carnaval académique (Karthala, 2010), Sortir du national-libéralisme. Croquis politiques des années 2004-2012 (Karthala, 2012), Le Plan cul. Ethnologie d’une pratique sexuelle (Fayard, 2014). Il a dirigé et co-dirigé de nombreux ouvrages dont Religion et modernité politique en Afrique noire. Dieu pour tous, chacun pour soi (Karthala, 1993) et La Cité cultuelle. Rendre à Dieu  ce qui revient à César (Karthala, 2015, avec Ariane Zambiras).

 



Citer ce billet
RB (2016, 12 août). Mécanismes de la construction étatique à base ethno-confessionnaliste, par Jean-François Bayart. Iqbal إقبال. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qevp

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search