L’Europe et l’Islam, par Hichem Djaït

Hichem Djaït, L’Europe et l’Islam, Seuil, 1978.

La prétention de l’Europe à définir les cadres fondamentaux du futur humain était exorbitante, aussi bien que sa volonté de tenir le monde entier sous son regard. D’où la tentative de l’auteur pour interroger conjointement l’islam et l’Europe, entendus comme deux destins parallèles, mais aussi comme deux grandes cultures spécifiques. Il fallait d’abord déjouer le regard européen sur l’Islam, regard d’un rival à la fois hostile et fasciné, qui finira par exprimer l’avidité de la domination — regard où se révèle l’Europe elle-même, qui se cherchait et s’affirmait ainsi. Des croisés jusqu’aux ethnologues de la colonisation, en passant par l’Allemagne qui fut obsédée par l’Orient, l’auteur restitue les principales images que l’Europe s’est faites de l’Islam, pour le nier, le déformer et parfois l’exalter. Deux cultures se sont connues, méconnues, méprisées. Deux histoires se sont recoupées, affrontées, combattues dans une aventure qui apparaît maintenant solidaire. Par un juste retour des choses, la culture de l’Occident, de regardante devient regardée, et il est possible à un musulman maghrébin d’en parler et de nous éclairer sur l’être de l’Europe, en nous parlant de l’être de l’Islam. Et c’est alors que surgissent des questions communes : qu’est-ce que la modernité ? l’aliénation ? L’important, est-ce l’affrontement de deux civilisations ou le défi unique qui leur est lancé ?

 

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...