Schizophrénie culturelle: Les sociétés islamiques face à la modernité, par Daryush Shayegan

Daryush Shayegan, Schizophrénie culturelle: Les sociétés islamiques face à la modernité, Paris, Albin Michel, 2008 (1989).

Contrairement aux apparences, l’islamisme contemporain n’est pas le symptôme d’un repli sur le passé et les traditions, il est au contraire celui d’une ultramodernité, ou plutôt d’une contre-modernité qui se pose en modèle alternatif à celui de l’occidentalisation. Mais l’idée même de modernité est un produit de la pensée occidentale que les islamistes d’Iran et d’ailleurs prétendent rejeter. D’où la « schizophrénie culturelle » de ces cultures à la fois opposées à l’Occident et fascinées par lui. Ce paradoxe, qui est particulièrement marqué au sein des élites intellectuelles, est analysé de l’intérieur, dans cette étude classique précédemment parue sous le titre Le Regard mutilé (Albin Michel, 1989).

Daryush Shayegan a été professeur d’études indiennes et de philosophie comparée à l’université de Téhéran ainsi que directeur du Centre iranien pour l’étude des civilisations. Il a notamment travaillé avec Henry Corbin. Il est l’auteur, chez Albin Michel, de L’âme de l’Iran, Qu’est-ce qu’une révolution religieuse ?, Hindouisme et Soufisme, Schizophrénie culturelle : les sociétés islamiques face à la modernité et Henry Corbin, penseur de l’islam spirituel.

 


Vous aimerez aussi...