Les clercs de l’islam: Autorité religieuse et pouvoir politique en Arabie Saoudite, XVIIIe-XXIe siècle, par Nabil Mouline

Nabil Mouline, Les clercs de l’islam: Autorité religieuse et pouvoir politique en Arabie Saoudite, XVIIIe-XXIe siècle, Paris, Presses Universitaires de France, 2015.

Malgré les débats qui l’entourent depuis son apparition au XVIIIe siècle, la tradition hanbalo-wahhâbite (ou « wahhabisme ») demeure, sinon méconnue, du moins mal connue. Reconstituer sa généalogie, retracer sa trajectoire historique, décrire ses doctrines et ses pratiques, déterminer son identité, saisir les permanences et les changements qui la traversent : telles sont les ambitions que poursuit cet ouvrage. L’étude de cette tradition à travers le temps met en perspective les variables historiques, sociales et politiques qui ont poussé ses dépositaires – les oulémas – à adapter leurs structures mentales et organisationnelles afin de préserver la centralité du discours religieux dans l’espace social saoudien, de perpétuer la domination de la famille royale et de rayonner dans le monde islamique. L’alliance entre l’autorité religieuse et le pouvoir politique en Arabie Saoudite a ainsi permis au hanbalo-wahhâbisme de s’imposer comme la nouvelle orthodoxie islamique, et à ses gardiens de s’affirmer comme les nouveaux clercs de l’Islam.

 



Citer ce billet
RB (2019, 4 octobre). Les clercs de l’islam: Autorité religieuse et pouvoir politique en Arabie Saoudite, XVIIIe-XXIe siècle, par Nabil Mouline. Iqbal إقبال. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qf3m

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search