Orientalismes, Occidentalismes, autour de l’oeuvre d’Edward Saïd, colloque international à l’ENS Lyon

Colloque EdwardSaidOrientalismes / Occidentalismes
À propos de l’œuvre de Edward W. Said

Colloque international, Ecole normale supérieure de Lyon / Triangle
Lyon, 
14, 15, 16 mai 2014

Organisation:  Makram ABBÈS, Laurent DARTIGUES, Jérôme MAUCOURANT

 

Disparu en septembre 2003, Edward Said est considéré comme une figure majeure de la République mondiale des intellectuels. Son ouvrage sur l’orientalisme paru en 1978 sous le titre Orientalism a mis en effet sous les feux de la rampe ce professeur à l’Université Columbia de New York détenteur d’une thèse sur Greene et Gide et d’une thèse sur Conrad. Soutenant que l’orientalisme avait produit un Orient mythique tout entier confit dans la tradition, la primitivité, le mystère, le merveilleux, le profond, l’impénétrable, l’immuabilité et donc construit en quelque sorte un Orient disponible pour la domination coloniale, Orientalism, quoique très controversé, est rapidement devenu un classique, objet de nombreux symposiums, traduit en de multiples langues (allemand, arabe, coréen, persan, turc, etc.). 

Edward Said n’est toutefois pas l’auteur d’un seul livre. Dans Culture et impérialisme, paru ultérieurement, il adoucit notablement certaines thèses défendues dans Orientalism, probablement en vertu d’une attention plus vive à la lettre des textes littéraires. En lisant le roman en tant que résultat d’une “ interaction créatrice ” entre les propres lectures de l’auteur, son génie propre, son histoire personnelle, les contraintes de convention du récit et un public, en s’appuyant sur une méthode qui s’intéresse à ce qui est muet ou marginal dans le récit, Said apparaît bien plus complexe. Et il n’aura de cesse, de Beginnings à Humanism and Democratic Criticism, d’approfondir la question de la fonction intellectuelle et de s’intéresser à l’histoire moderne des intellectuels. Edward Said ancre cette réflexion en particulier dans la question de l’exil. Il convoquera à ce propos sa propre histoire familiale dans une sorte de socio-analyse informée par une analyse personnelle.

À ce titre, Edward Said est une voix singulière que nous aurons plaisir à faire résonner et diffracter dans ce colloque.

 

Orientalismes / Occidentalismes
À propos de l’œuvre de Edward W. Said

Programme

 

Mercredi 14 mai : L’œuvre et sa réception 

Matinée : président Makram Abbès, Maître de conférence – ENS de Lyon / Institut Universitaire de France

  • Henry Laurens, professeur au Collège de France – Chaire d’histoire contemporaine du monde arabe
    Histoire et nature de l’orientalisme
  • Laurent Dartigues, chargé de recherche – CNRS / Triangle
    Histoire d’un silence. La non-réception de L’Orientalisme dans le champ orientaliste français (1980-2000)
  • Florent Villart, maître de conférences – Université Jean Moulin Lyon 3 / Institut des études transtextuelles et transculturelles
    L’Orientalisme, la Chine et les Études chinoises : un état des lieux critique

 

Après midi : présidente Leyla Dakli, Chargée de recherche – CNRS / IREMAM

  • Sonya Dayan-Herzbrun, professeure – Université Paris 7 Denis Diderot / Centre de sociologie des pratiques et des représentations politiques et Directrice de la revue Tumultes
    De l’invention de l’Orient au spectre de l’islam
  • Nadia Marzouki, Chargée de recherche – CNRS / Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron
    La critique saïdienne de l’orientalisme : débats théoriques et questions politique
  • Mohammad-Mahmoud Ould Mohamedou, professeur invité – Graduate Institute et Directeur de programme / Geneva Center for Security Policy
    L’archéologie de la soumission : comprendre l’actualité arabe à la lumière de Said

 

Jeudi 15 mai : Orientalismes / occidentalismes : problèmes et méthodes

Matinée : président Jérôme Maucourant, maître de conférences – Université Jean Monnet Saint-Étienne / Triangle

  • Réda Benkirane, sociologue, consultant international, chercheur associé – Centre Jacques Berque (Maroc) et Institut de Recherches Philosophiques de l’Université Jean Moulin Lyon 3
    Après l’Orientalisme : l’islamologue en tant qu’agent de renseignement
  • Dino Costantini, research Fellow – Università Ca’ Foscari di Venezia / Dipartimento di Filosofi a e Beni Culturali et Visiting Fellow/Universidade de Coimbra / Centro de Estudos Sociais
    Les frontières de l’humain : humanisme, démocratie, crise
  • Engin Isin, professor of Citizenship, Politics & International Studies – The Open University of London / Faculty of Social Sciences
    Citizenship After Orientalism

 

Après-midi : président Réda Benkirane, sociologue, consultant international, chercheur associé – Centre Jacques Berque (Maroc) et Institut de Recherches Philosophiques de l’Université Jean Moulin Lyon 3

  • Rada Ivekovic, philosophe – Professeure des universités Traduction et souverainetés nationales.
    Sur la normativité des savoirs institués
  • Orazio Irrera, chercheur associé – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne
    L’orientalisme comme régime de vérité. Discours et subjectivation chez Said et Foucault
  • Makram Abbès, maître de conférences – ENS de Lyon / Triangle / Institut Universitaire de France
    L’Islam et la science : misères de l’orientalisme, impasses de l’islamisme

 

Vendredi 16 mai : Figures de l’intellectuel à l’heure de la mondialisation

Matinée : président, Maxime Del Fiol, maître de conférences – Université Paul Valéry Montpellier 3 / RIRRA 21

  • Claire Gallien, maître de conférences – Université Paul Valéry Montpellier 3 / Institut de Recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières
    Edward Said, Theory, and the Palestinian Prism
  • Anna Bernard, professor – King’s College of London
    Said’s reception by Jewish scholars writing about non-and anti-Zionist Jewish thought
  • Leyla Dakhli, chargée de recherche – CNRS/ Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman
    Un apprentissage intellectuel : vivre entre les langues comme condition de la modernité arabe

 

Après-midi : président Laurent Dartigues, chargé de recherche – CNRS / Triangle

  • Karim Bitar, directeur de recherche – Institut des relations internationales et stratégiques et Directeur de la revue de l’École nationale d’administration
    Edward Said, la France et les intellectuels français
  • Ziad Elmarsafy, professor – University of York / Department of English and Related Literature
    Edward Said, la mondanité et la littérature-monde (Weltliteratur)
  • Maxime Del Fiol, maître de conférences – Université Paul Valéry Montpellier 3 / Représenter, Inventer la Réalité du Romantisme à l’aube du XXIe siècle
    De l’orientalisme à l’occidentalisme : réflexions sur la possibilité d’un nouveau paradigme littéraire
  • Sarga Moussa, directeur de recherche – CNRS / Littérature, Idéologies, Représentations, XVIIIe-XIXe
    Les années au Victoria College du Caire, ou l’apprentissage de la complexité.(E. Said, Mémoires, chapitre VIII)

 

 


Vous aimerez aussi...